© 2019 La Licorne Ailée

découvrir

Yoga Polaire

   A la lumière des nombreuses écoles de pensée étudiées, François Brousse a mis au point un yoga, composé de respirations associées à des méditations.

Décrites dans son essai Le Double Infini, ouvrage réédité ensuite dans le recueil La Trinosophie de l'Etoile Polaire, ces huit méthodes ont pour but de nous discerner les limites de notre personnalité terrestre et prendre conscience de notre dimension spirituelle. 

A la suite de deux rencontres importantes :  Cajzoran Ali et le Comte de Saint-Germain, décrites dans Isis-Uranie, ou l'Initiation Majeure (réédité dans le recueil La Trinosophie de l'Etoile Polaire) et dans le Visiteur des Millénaires), François Brousse a retranscrit des méthodes transmises par ces deux maîtres de sagesse

Ces méthodes et respirations ont été rassemblées dans un petit livret intitulé LE YOGA POLAIRE. Traduit également en anglais et en espagnol, il est disponible en version imprimée et numérique.

Voici ci-dessous quelques-unes de ces méthodes et respirations. 

 

En hommage à Cajzoran Ali, initiatrice et amie proche de François Brousse, La Licorne Ailée a édité son ouvrage majeur : Les Postures Divines explicitant son yoga. 

extrait

Méthode et respirations

 La Grande Identification

 

Il s’agit de rentrer en contact avec le moi éternel et parfait qui est au fond de nous-même.

Tu portes en toi un ami sublime que tu ne connais pas- Dieu habite dans le coeur de l’homme- l’humanité est le temple de la divinité. Comment découvrir le Dieu caché au visage éblouissant ?

 

Préparation. S’allonger sur un divan – la position horizontale est la meilleure pour rencontrer l’âme qui est dissimulé sous les apparences.

Envoyer une Bénédiction Bouddhique aux neuf maîtres de l’Himalaya :

Hermès – Krishna – Orphée – Lao-Tseu – Zoroastre – Pythagore – Bouddha – Jésus – Victor Hugo

Trois bénédictions bouddhiques pour chacun des ces êtres divins et leur demander trois fois de vous aider dans cette aventure primordiale.

 

Réalisation. Dire mentalement :

Je ne suis pas ce corps, ce corps est éphémère, je suis l’être éternel.

Je ne suis pas cette âme,  cette âme est imparfaite et je suis l’être parfait, bonté infinie, sagesse infinie, puissance infinie, bonheur infinie, infinie splendeur.

Je ne suis pas ce mental, il est limité et faillible, je suis illimité et infaillible, je suis la perfection et l’absolu.

Je ne suis pas ce nom, il est une émanation de la Maya, je suis tous les noms de la Terre et du ciel et tous les êtres qui portent ces noms depuis l’atome jusqu’à la galaxie, depuis le crapaud jusqu’à l’archange. Je suis l’âme universelle aux multiples formes.

Couronnement. Répéter :

Je suis l’être éternel.

Je suis l’être parfait, infiniment bon, infiniment sage, infiniment puissant, infiniment heureux, infiniment beau.

Je suis tous les noms de la Terre et du ciel et tous les êtres qui portent ces noms.

Je suis l’âme universelle aux multiples formes.

Je suis la voie,

Je suis la vérité,

Je suis la vie.

 

Terminer par réciter La Gayatri

Je médite sur la splendeur de l’Être Suprême qui, d’un souffle, a créé l’infinité des mondes. Que son rayon illumine la fine pointe de mon âme, qu’il m’amène des ténèbres à la lumière, de l’ignorance à la connaissance, et de la mort à l’immortalité.

Qu’il en soit ainsi pour tous les êtres de l’atome à la galaxie.

AUM…

 La Respiration Solaire 

 

Asseyez-vous tranquillement dans la solitude, la colonne vertébrale droite (pose du lotus de préférence).

 

Imaginez un grand soleil d’or qui vous baigne de ses rayons bienfaisants : c’est le Soleil Spirituel, le Verbe Divin ; maintenez cette image au-dessus de votre tête pendant toute la durée de l’exercice respiratoire.

 

Cet exercice se fonde sur le rythme trinaire de la respiration et sur l’énergie de l’image mentale. Il suffit de maintenir l’image du soleil dans l’esprit pendant que le souffle est rythmé sur le chiffre 12 compté dans le mental : temps égaux pour l’aspiration, la rétention, et l’expiration.

 

Commencez sur le rythme 3-3-3 et augmentez progressivement (pour éviter toute fatigue dangereuse, ne passez au chiffre supérieur que lorsque l’organisme se sent en parfaite harmonie). Le chiffre 12 est d’ailleurs un chiffre idéal, certaines personnes ne peuvent aller au-delà du 3 ou du 4. 21 

N’importe, l’essentiel se trouve dans la cessation de tout effort, le maintient de l’image mentale et l’égalité des temps de respiration.

Imaginez la Force sous la forme d’un grand soleil rouge vous baignant de ses rayons puissants (en même temps, respiration trinaire, l’esprit fixé sur l’image du soleil). Cet exercice doit être répété trois fois.

 

Imaginez ensuite l’Amour sous la forme d’un grand soleil bleu azur qui vous baigne de ses rayons pleins de bonté (respiration trinaire à temps égaux) ; cet exercice doit être répété trois fois.

 

Imaginez un grand soleil couleur émeraude, c’est le soleil de l’Universelle Beauté (respiration trinaire à temps égaux) et répétez cet exercice trois fois.

Imaginez un grand soleil couleur améthyste, c’est le soleil de l’Illumination (exécutez l’exercice au rythme de la respiration trinaire) trois fois.22 

Terminer par réciter La Gayatri

Je médite sur la splendeur de l’Être Suprême qui, d’un souffle, a créé l’infinité des mondes. Que son rayon illumine la fine pointe de mon âme, qu’il m’amène des ténèbres à la lumière, de l’ignorance à la connaissance, et de la mort à l’immortalité.

Qu’il en soit ainsi pour tous les êtres de l’atome à la galaxie.

AUM…