© 2019 La Licorne Ailée

Le Refrain de l'Absolu

11,00 €Prix
  • Recueil de poèmes

     

     

    CLÉOPATRE

     

    L'impératrice d'Orient, au bord des ondes

    À ses espoirs déçus songeait sinistrement

    Après avoir perdu Antoine, son amant

    Que l'orgueil et l'amour imprégnaient de leurs rondes.

     

    Quand les trois flottes comme des spectres écumants

    Combattaient en poussant des mélopées profondes

    Elle a choisi de fuir, perdant ainsi le monde...

    Mais comment expliquer ce sauvage errement ?

     

    Avait‑elle sondé le néant des carènes ?

    Les dieux du Nil abandonnaient leur souveraine,

    Le froid Octave était le maître de la Mort.

     

    La vaincue tendant son sein aux crocs des haines,

    Ainsi qu'une jument qu'un victimaire entraîne,

    Entra dans le grand Tout sans honte et sans remords.

    15 mai 1995